L'immobilier en Bretagne se porte bien.

La belle Bretagne et ses 2700 kilomètres de façade maritime regroupe pas moins de 3,2 millions d’habitants, notamment installés dans la métropole rennaise - dont l’aire urbaine compte 680.000 habitants soit 21% de la population régionale - ainsi qu’à Brest. La région, qui a connu une croissance économique prospère et supérieure à la moyenne nationale de l’après-guerre au début des années 2000 a vu cette prospérité se dégrader lentement depuis 2007... Construction, industrie automobile... Plusieurs secteurs sont touchés.

 

C’est néanmoins une région attractive, qui gagne en moyenne 25.000 habitants par an, et où l’emploi se porte bien! La Bretagne a le taux de chômage régional le plus faible, à 8,8%, à égalité avec l’Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et les Pays de la Loire. La part de l’emploi industriel, agricole et de la construction s’élève à 25% contre 21% au niveau national. Hormis Rennes et Brest, la population est en effet concentrée dans un réseau de villes moyennes situées sur le littoral: Vannes, Lorient, Quimper, Saint-Brieuc, Saint-Malo.

Plus de 67% de propriétaire bretons

La Bretagne est une région de propriétaires. Si la France en compte 59%, la région recense plus de 67% de propriétaires pour seulement 33% de locataires. En tout, ce sont 1.792.000 logements qui sont disséminés à travers la Bretagne, soit 5% du parc de logements français. En 2014, on recense près de 18.000 logements dont la construction a été autorisée et 16.000 dont la mise en chantier a déjà commencé.... Quels types de biens composent le parc de logements breton? Les trois quarts des logements sont des maisons individuelles (72%), un chiffre très largement supérieur à la moyenne française.